Alberto est communiste

Pierre Lorquet, éd. Lansman, 2008

Les clients de ce restaurant réputé attendent la surprise du chef, mais ne reçoivent pas même un verre d’eau. La tension monte. Le vernis des bonnes manières se craquelle. Surtout quand les serveurs annoncent que le chef a coupé le gaz et emporté toutes les clés de voiture, ne laissant qu’un quartier de viande congelée. Un groupe de collègue accuse aussitôt Alberto, qui aurait déclaré être communiste. Ce dernier nie mais Marjorie décide qu’elle aussi sera communiste, et veut s’unir à Alberto...