1chat1chat.be
Accueil | Théâtre | Radio | Romans | Nouvelles | Articles | Divers | Bio et contacts

Bienvenue...

Vous trouverez ici mon actualité, mais aussi des bouts de texte à lire, des extraits sonores (parfois), des micronouvelles aléatoires (plus bas sur la page d’accueil), une sélection de vieux articles que j’aime bien.

Bonne promenade...

Luc Malghem



  • Anne Sylvestre « Une chanteuse française »

    portrait radiophonique, 51’33, 18 octobre 2015

    De la musique plein la tête, Luc Malghem est allé rencontrer Anne Sylvestre dans sa maison parisienne. Sous la forme d’un dialogue intime entre la chanteuse et ses chansons, avec son joli panier de mots, ses indignations, et ses rires aussi, beaucoup, par petites touches sensibles, il nous compose le portrait d’une très grande dame de notre imaginaire collectif.


  • Dans la Tour

    fiction radiophonique, 50’, 10 novembre 2014

    C’est l’histoire de la tour Brusilia à Schaerbeek, plus haut immeuble d’habitation de Belgique, de son érection dans les années 70 jusqu’à ce jour de 2044... A la fois temple moderniste et aberration architecturale, la tête dans le ciel et les pieds dans les marécages, la tour conserve les strates des époques successives : paradis consumériste, citadelle assiégée, laboratoire d’utopies postmodernes... autant de manières d’habiter un territoire vertical.




La femme du téléviseur


in Mièvre miel et sirop tiède



Il était une fois une femme qui avait épousé son téléviseur. Fini les mornes soirées à ne pas savoir que se dire, et puis lui au moins, il ne se sentait pas le devoir de lui taper dessus quand il rentrait saoul, non, il lui expliquait patiemment des recettes merveilleuses, comment réussir les îles flottantes au chocolat par exemple, ou alors il l’instruisait des mérites de la nouvelle balayette antistatique, il n’était pas macho ce mari-là , et même, le samedi soir il lui chantait des chansons d’amour, c’était vraiment un bon mari, attentif à ses désirs les plus secrets, et d’ailleurs elle ne le quittait plus, bien consciente de la chance qu’elle avait d’avoir trouvé un bon mari comme ça. Il lui disait pourtant sors ma chérie va voir le monde, les nouveaux papillons du parc Paradiso par exemple, vois ma chérie, ils sont sortis, profite ma chérie, il y a des réductions. Il insistait mais elle, non, elle restait là , dans le canapé, comme hypnotisée. Arriva ce qui devait arriver. Un vilain jour sans crier gare il la quitta. Pour un homme en plus.

Un huissier de justice si je me souviens bien...





Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | squelette